top of page

Le Parcours Zodiacal, une voie initiatique




Il est plus qu`intéressant de constater que l´Astrologie n´est pas seulement mondiale ou sociale, généthliaque ou individuelle, mais qu´elle est également une voie de compréhension profonde sur la nature du système solaire dont nous faisons partie, et donc un chemin de connaissance de l’espèce humaine. En ce sens elle héberge une graine de spiritualité. Le zodiaque incarne parfaitement les différents aspects, les différentes étapes de ce parcours qui symbolise l’expérience humaine dans sa totalité et qui laisse surgir certains éléments plus que passionnant la concernant.  

 

Le Zodiaque symbolise le parcours du Soleil : c´est un cheminement qui se manifeste du point de vue géocentrique. D´un point de vue ésotérique, et c´est probablement la spécialité de notre académie, l´être humain chemine sur un sentier solaire, c´est à dire un parcours qui mène au Soleil, qui va vers le Soi. Il y a au sein de la carte natale des zones d´ombres, non reconnu par notre conscience, et des zones de lumière avec lesquelles nous nous identifions pleinement. Il s´agit alors, et c´est là la tache véritable de l´Astrologue, de pouvoir prendre pleine conscience de notre totalité pour la révéler, la manifester, l´extérioriser de manière à ce qu´il ne reste plus de grandes possibilités au destin de manifester des expériences d´auto-connaissances, parce qu´elles cessent d´être nécessaire au déploiement du véritable soi, du véritable Soleil.

 

Autrement dit, plus je manifeste ce que je suis moins le destin devra le faire pour moi. 

 

Le parcours zodiacal est symbolique, pas réel. On ne parle pas de constellations (zodiaque sidéral), mais de signes (zodiaque tropical). Il est donc réel à l´intérieur de l´être, mais pas à l´extérieur. 

 

Cette symbolique reflète le fonctionnement lui-même du système solaire, qui est lui-même un terrain d´expérimentation de notre dimension spirituelle, pas le seul ni l´unique. 

 

Le zodiaque ne constitue qu´une partie du langage Astrologique, mais héberge en soi une sagesse immense. En le comprenant, nous pouvons ouvrir une porte initiatique qui peut résulter la clé libératrice de nombreux conflits internes. Décrire le zodiaque, l´expliquer et le comprendre est digne d´un ouvrage à part entière, mais cela ne nous empêchera pas d´en décrire quelques lignes.

 

Une des particularités zodiacales qui éveille l´attention c´est sa qualité double. Tout fonctionne en dualité, nous vivons dans un monde double où on ne peut réellement parler de signe zodiacal de manière individuelle, mais d´axe zodiacal. Ainsi, on ne peut comprendre le Capricorne sans connaitre le Cancer, mais en analysant l´axe on comprendra que les deux sont des manifestations extrêmes d´une même direction énergétique. Par extension, on peut aussi comprendre l´axe Lune-Saturne, c´est à dire celui des respectifs maitres de ces signes. La maternité et la paternité, l´affect et l´autorité, la racine et la cime, l´intériorisation du soi et la culmination de l´expérience. Si l´on tire d´un côté, l´autre vient par nécessité. Tel un élastique, et à similitude de l´effet de rétrogradation, plus on tire sur celui-ci, plus il nous reviendra en force. De même, il en va de soi pour que tout Capricorne desséché de solitude et ruiné en affect puisse reconnaitre l´authentique valeur d´un bon câlin. Pour tout marcheur du désert, plus les journées sont longues plus le petit point d´eau deviendra sacré.

 

Pour chaque signe, son complément. Que serait la force du Bélier sans l´élégance de la Balance ? Comment la Vierge pourrait-elle étudier le visible sans s´adonner à la présence du mystère (Poisson) ? Dés lors, tôt ou tard tout étudiant d´Astrologie se rendra compte que plus on cherche des réponses au sein d´un point de la carte plus il nous faudra aller de l´autre côté pour percevoir la totalité de l´axe. La dualité est une condition profondément terrestre. Il y a un père et une mère. Il y a froid et chaud, humide et sec, blanc et noir, le jour et la nuit, le 1 et le 2. Nous vivons au sein d´un système binaire. Le zodiaque permet de comprendre cette dualité et de l´explorer, mais aussi de la rythmer, à la vue du battement positif-négatif qui s´installe au sein de la roue zodiacale. J´extériorise, j´intériorise. Diastole, systole. Le feu émerge de tout son pouvoir en Bélier, puis l´énergie doit s´accumuler de nouveau vers l´intérieur en Taureau, pour de nouveau s´extérioriser en Gémeau et ainsi de suite. Le battement de ce rythme est véritablement un fruit de l´expérience humaine, à l´image du besoin d´extériorisation en été face à celui d´hibernation en hiver.

 

Le zodiaque représente un parcours, une véritable danse où viennent se joindre des caractéristiques propres au code d´interprétation : les 4 éléments viennent s´exprimer de manière particulière et complètement naturelle. Le feu extériorise, toujours avec un minimum ou un maximum de fumée. Cela peut-être un bon feu de cheminée, vital et confortable, ou un immense incendie, destructeur et imparable. Il est énergie. L´eau absorbe, parfois elle inonde. Elle semble douce, mais avec le temps elle peut creuser les roches les plus dures. Elle est sensibilité. L´Air transporte, voyage, communique. Il peut être la douce brise de la paix aussi bien que les tempêtes les plus dévastatrices. Il est mental. La Terre, elle, nourrit. Elle fertilise, produit, et alimente. Elle peut construire des maisons et des villages, et les alimenter, mais elle peut aussi trembler et faire trembler. Elle est le corps et la matière.

 




Les quatre éléments sont la vie, et le zodiaque est la roue de la vie. Chaque étape nous enseigne. Chaque signe représente une étape, un ensemble d´apprentissage ou il y a des maximales et des minimales propre à chacun.

 

Ainsi l´énergie se manifeste comme naissance en Bélier, où elle est pure, simple, spontanée. C´est le big bang. Puis l´énergie se refroidit et deviens Taureau. Elle devient matière, corps, masse. Elle devient la forme. Ensuite la forme s´enrichit pour devenir information, lien, échange, communication. En Gémeau nous connaissant l´univers sous son aspect mental. Et de retour à un nouveau point cardinal nous rentrons en Cancer, où un nouvel angle est contemplé : celui de l´intériorité. Apparait alors pour la première fois le psychisme, l´identité non pas individuelle mais par appartenance. L´identité qui repose sur l´affect et la mémoire. L´identité tribale. Puis la roue zodiacale continue de s´enrichir en Lion où l´individu prend davantage de confiance pour s´élancer vers la quête de la découverte d´un Soi individuel, avant d´aller prendre conscience de son appartenance à quelque chose de bien plus grand et complexe en Vierge. Ici le zodiaque prendra conscience que rien n´est séparé, que toute chose fait partie d´un système plus complexe où chaque particule le composant va avoir une fonction précise. Puis la deuxième partie du zodiaque va rentrer en polarité avec la première, et dés lors nous faire prendre conscience d´un autre enseignement fondamental : plus nous nous éloignons de l´origine et de la simplicité, de la spontanéité, plus nous avançons vers la richesse de la complexité. C´est effectivement une sagesse zodiacale, et elle nous permet de comprendre comment les possibilités psychologiques, au fur et à mesure que nous évoluons au sein du zodiaque, vont avoir davantage de possibilités de manifestation. En Balance vient alors l´Autre. Le miroir, le reflet, l´Autre comme complément. Je me découvre au travers du partage. En Balance, je découvre l´autre côté du Moi, et je m´ouvre à une totalité profondément double, à l´image du Tao. Et si je cherche l´harmonie et la paix, je poursuivrai cette recherche en tachant de m´ouvrir à une totalité bien plus profonde et émotionnelle en Scorpion. Ici, le Serpent devient Aigle en passant par le Dragon, avec toute l´exploration de l´ ombre, de l´ inconscient, et des informations qui ont été enfermé dans les tombeaux de l´inframonde subconscient. La grande confrontation interne a alors lieu, et donnera vie à la libération et à la renaissance ou restera prisonnière du conflit pour toujours. Puis le zodiaque poursuivra sa route en Sagittaire avec fluidité, légèreté et foi vers un cheminement de résolution, de compréhension et de synthèse, au risque de tomber dans l´étroit, l´aveugle et le dogmatique. Le Sagittaire chevauchera jusqu´au pied de la montagne où la chèvre archaïque à la queue de poisson l´attendra (Capricorne). Viendra alors le besoin de confronter la réalité telle qu´elle est, dépourvue d´émotion et de douceur, pour arriver au plus haut de l´expérience et acquérir le pouvoir du Temps, au risque de sombrer dans l´oubli et la tristesse d´une solitude aussi infertile que le désert lui-même. Au sommet de la matérialisation et de l´appropriation de la structure même de tous les apprentissages, le Capricorne découvrira qu´il n´est pas seul et qu´il n´est pas condamné aux lois qu´il a créé, et viendra le Verseau, l´essence même d´une nouvelle créativité où l´expérience individuelle devient constellation, la solitude se transforme en communauté et les conditions de la réalité en utopies pleines de liberté. La matière devient énergie, et l´énergie atteint son maximum niveau de sensibilité en Poisson où l´individu se dissout dans la résonnance collective d´une quête transcendantale orientée vers l´unification de toutes les sources. Toutes les eaux déversées par les verseurs d´eaux retrouvent l´océan collectif et inspirateur du Poisson. Puis, reviendra le Bélier, tout comme le printemps revient toujours après l´hiver….

 

Le parcours du zodiaque implique une compréhension d´un cycle qui n´a ni début ni fin.




Une autre vérité que nous dévoile le zodiaque c´est que le talent délivre automatiquement un détriment en contrepartie. Autrement dit si le Bélier possède une immense capacité d´action et spontanéité, sa capacité de réflexion s´en verra très limitée. Pour tous les signes il est évident que certaines qualités soient porteuses de difficultés de l´autre côté de l´axe. Par exemple si le Capricorne peut tout calculer et mesurer avec une parfaite compréhension des lois de la réalité, la reconnaissance de sa sensibilité et de ses émotions sera très difficile d´accès. De même, si le Cancer est tellement imaginatif, sensible et détecteur d´affect, ses raisonnements seront fortement porteurs de subjectivité. Un talent implique un détriment.

 

Le zodiaque enseigne aussi qu´il n´y a pas de bon ou mauvais, d´inférieur ou de supérieur. Dire qu´un signe est mieux qu´un autre n´a pas de sens, tous apportent une pièce au puzzle, tous constituent un fragment de la Totalité.

 

Dans tous les cas, aucunement un être humain incarne un signe zodiacal, mais tous, quelque part au sein de sa carte. Mais sans aucun doute, parfois avons-nous de grandes condensations pointées sur un axe précis de la carte, ce qui va lui donner un certain protagonisme et déséquilibrer le reste de la carte.

 

Le zodiaque reste la base de l´Astrologie, cette roue qui constitut le savoir primaire de l´interprétation, le vocabulaire initial du langage Astrologique. Étudier et comprendre le zodiaque apporte bien plus qu´un regard d´ouverture sur l´Astrologie, mais un savoir qui peut nous laisser comprendre pourquoi nous ne pouvons pas exiger aux autres de nous comprendre ou d´adhérer à notre réalité ou notre vérité. Chaque fragment du zodiaque implique un regard propre à lui-même, et en comprenant la richesse contenue au sein de celui-ci nous pourrons parcourir un chemin d´humilité et d´authenticité.

 

 

Comments


whatsapp ceia academia de astrologia
bottom of page