top of page

Pluton, au-delà des résistances



 

Quoi de mieux qu´un petit élixir Plutonien pour débuter l’année 2024.


Il ne peut y avoir de lumière sans obscurité. Telle est la mission de Pluton, qui conclut le parcours initiatique solaire des trois transpersonnelles : nous submerger dans l´obscurité la plus profonde de notre être pour que nous puissions y dévoiler la lumière la plus authentique. Chaque porte ouvre tout un monde de découverte, et toute découverte signifiante dirigera sans nul doute vers le Soi, c´est à dire vers le Soleil.


Dans tous les cas, pour réaliser des interprétations dignes de ce nom, il nous faut comprendre le complexe, richissime et fascinant symbolisme de Pluton.


Pour renaitre il faut savoir mourir, c´est ce que nous enseigne Pluton.

Il ne s´agit pas de l´aimer ou de ne pas l´aimer, mais il s´agit de le comprendre.

Si Mars et Saturne étaient considérés comme « maléfiques » par les anciens, qu´en serait-il de Pluton ? Serait-il le « diabolique » ?


Effectivement il l´est. Mais seulement pour ceux qui savent que le diable est lui aussi fils de Dieu.


Le système Plutonien à lui seul, composé de Styx, de Nix, de Kerberos (Cerbère), d’Hydre, et de Charon, en dit beaucoup sur la nature de l´archétype Plutonien et des fonctions psychiques et évolutives qu´il symbolise, perçu par l´expérience humaine.


Cependant, sans aller trop loin, l´idée primaire de cet article est d´expliquer la raison pour laquelle nous nous méprenons complètement sur Pluton lorsque nous le qualifions comme une influence « négative », à l´image de Mars et de Saturne.


Peut-être pour débuter devrions nous nous rappeler qu´aux yeux du système solaire, positif et négatif, bon ou mauvais, n´a pas de sens. Ce sont les conditions humaines qui polarisent en divisant et en qualifiant, car ce qui est perçu par le psychisme humain est décodifié en accord avec des mécanismes de survie archaïques. Dés lors, au sein de l´inconscient collectif, ce paquet de mémoire inconsciente appartenant à toute l´expérience humaine, que nous consultons fréquemment, les informations sont « recyclées » de manière accumulative et dissociative, ce qui génère naturellement des grandes difficultés d´assimilation de certains aspects symboliques qui vont se manifester au niveau psychique d´une manière à « travailler » l´archétype en question et de le faire évoluer. La première tendance, naturellement, sera celle de répéter indéfiniment les apprentissages de l´humanité encore et encore, mais parfois, nous avons la capacité de créer quelque chose de différent, de faire évoluer ce « paquet d´information » en y ajoutant quelque chose de plus évolué, et ainsi nous contribuons directement à l´évolution de notre espèce.


Cela étant dit, effectivement l´influence de Pluton, aussi petit soit-il, est immense. Pourquoi ? Parce que nous l´avons constaté, vérifié, et déterminé. Mais aussi parce qu´il représente la transformation, et que notre psychisme n´est pas suffisamment évolué pour pouvoir soutenir l´intensité extrême de ce qu´implique la transformation. De fait, généralement l´espèce humaine, du moins occidentale (qui s´est malheureusement étendue à la majorité du globe), privilégie avant tout son besoin de stabilité à la fois matérielle (Taureau) et Émotionnelle (Cancer).


Si Saturne représente ou symbolise la mort, c´est celle du corps physique dont il s´agit. C´est à dire la mort comme fin. Le corps a un temps limite. Au niveau biologique, tout possède une fin.


Pluton ne symbolise pas la mort, mais il symbolise la transformation, qui elle-même inclue la mort mais ne se limite pas à celle-ci. Par extension, Pluton est une décharge d´intensité maximale qui a pour objectif de libérer, guérir, transformer, et permettre l´évolution. Il n´y a pas d´évolution sans mort, et il n´y a pas de créativité sans naissance, dès lors nous comprendrons que c´est grâce à la mort que notre espèce peut évoluer. Pluton symbolise la mort de toute chose mais non pas comme un point final, sinon comme un processus de transformation qui permet que quelque chose de nouveau puisse revivre, il symbolise le compost psychique. Pluton, pour mieux le comprendre, peut être comparé à un véritable alchimiste.


Le problème n´est donc pas du tout la mort comme telle, mais le manque d´acceptation de la culture occidentale par rapport à ce que symbolise la mort. D´une part, des milliers d´années de manipulation religieuse, toujours à la recherche de contrôle et de domination. Aujourd´hui, des limitations scientifiques qui ne voient pas au-delà d´une compréhension purement biologique, où la mort pour autant qu´elle soit profondément omniprésente au sein de la vie organique reste bannie de son sens véritable.

 

Le fait que la mort ne soit pas intégrée comme part de la vie au sein de l´espèce humaine crée de nombreuses anomalies sociales produites par toutes les résistances internes issues du conflit interne majeur : la peur. Dérivé de la peur nait alors la corruption, le pouvoir, le besoin de contrôle, la domination, la destruction (celle qui n´a pas de sens), la jalousie, la possesivité… De la peur de manifester cette immense force de destruction elle-même à la racine de la guérison vient aussi de nombreuses psychopathologies, mouvements terroristes, extrémistes de tous types, toutes des manifestations du côté non intégré de Pluton.


Pluton se sont les trésors que l´on trouve à l´intérieur. Si on cherche à l´extérieur on trouvera du pétrole, et on le convertira en or. C´est en quelque sorte le plus bas niveau de l´alchimie qu´il symbolise. Au plus haut niveau, on trouvera la capacité de transformer la haine en amour, la colère en humilité, la souffrance en résilience, le jugement en compassion, de trouver le chemin du pardon et de s´ouvrir à l´amour propre sans lequel aucun autre n´est possible. C´est en ce sens que Pluton est la troisième porte initiatique du Soleil : il nous permet d´aller au plus profond du soi pour transformer notre véritable identité et personnalité et nous faire découvrir une partie de nous-même différente, libérée, évoluée, pleine de conscience.



Ainsi, de nombreuses pratiques chamaniques sont Plutoniennes, tout comme les pratiques psychothérapeutiques, les méthodes de libération, de guérison et de transformation transpersonnelles ou trascendentales. Tout acte de supération, qu´il soit avec ou sans considération à l´égard de nos véritables émotions et sentiments, est Plutonien. Dans le premier cas il s´agit de transformation personnelle, dans le deuxième cas, d´un polarité transpersonnelle directe (voir article polarités transpersonnelles sur le site du CEIA).


Pluton est fondamental pour comprendre le Scorpion. Il nous livre à l´inévitable, à l´ineffable, à ce qui fait partie de quelque chose de plus puissant que la volonté humaine individuelle. Il nous oblige à nous agenouiller devant l´immensité omniprésente d´une hiérarchie divine, mais pas par perversité, sinon par la compréhension profonde d´une humilité provenant de l´intégration de la mort.


Il est difficile de percevoir ce qu´apporte la compréhension de la mort, mais nous pourrions l´imaginer ainsi : si nous pensons terminer cette vie en point final, peut importe ce que nous en faisons. Comme l´ignorance le dit : on va tous mourir un jour alors autant vivre à fond. Le problème c´est que vivre à fond est souvent perçu comme « faire n´importe quoi ». Si nous concevons la mort biologique comme une simple étape de notre véritable parcours d´apprentissage alors il nous sera important d´en faire quelque chose de constructif, parce qu´il y aura une continuité qui nous incitera à faire bien plus attention à ce que nous faisons de notre vie et de nous-même. Par exemple, la destruction de la Terre est liée à cette perception erronée de la mort, où finalement personne n´en a rien à faire de transformer la Terre en une poubelle parce que dans un certain nombre d´année on meurt et c´est fini.

Toute la société occidentale repose sur cette manipulation.

De nouveau, le fait que la mort ne soit pas la fin, mais juste un processus de transformation coule de source pour tout être qui est capable d´observer « légèrement » au-delà de son conditionnement ou endoctrinement de base. L´automne est profondément manifeste de ce puissant symbolisme : les feuilles changent de couleur, puis tombent des arbres. Meurent-elles ? Oui. Disparaissent-elles ? Non. Tous les microcomposants de ces feuilles retournent à la Terre et la nourrissent, et retourneront à l´arbre, véhiculés par les eaux profondes. La vie inclut la mort.


Le chemin du Scorpion, richissime en symbolisme, dirigé par Pluton nous enseigne à contempler tout ce qui est sans aucune restriction. Viennent apparaitre de l´ombre le sexe, la mort, l´argent, la haine, et tout type de comportement, de pensée ou de sentiment qui vont en contre des idées et croyances appartenant à notre système culturel, social, religieux etc. Mais le véritable apprentissage Plutonien, et par extension Scorpion, est que tout « ce à quoi tu résiste persiste », et que seul l´acceptation permettra de transformer les peurs en sagesses. Dés lors, la répression est la conduite de base pour tous les Plutoniens quels qu´ils soient, ou pour tous les Plutons, où qu´ils soient dans un thème : tel un volcan, durant longtemps les puissantes laves resteront occultes, silencieuses, discrètes, méconnues, jusqu´au jour où un transit conséquent activera la puissance de libération Plutonienne et où toute croyance de domination et de contrôle de l´instinct destructif et évolutif de l´être sera réduit en cendre. Et cela peut aboutir aussi bien à un processus de libération spirituel et de profonde guérison, que d´un acte terroriste. Seul le niveau de conscience va faire varier le « Plutomètre ».


Parce que soyons en sûr : l´être tend à la guérison. Il tend à la libération. Il tend à la destruction, non pas parce qu´elle est mauvaise, mais parce qu´elle est nécessaire. La maladie même est un instinct de survie, d´adaptation et/ou de guérison. 


Jalousies, rancœurs, manipulations, peurs, paniques, terreurs, phobies, suicides, crimes, et tant d’autres ne sont que des facettes superficielles d´un immense pouvoir réprimé devant un Saturne trop rigide. C´est une réalité observable, difficile de vivre sans aucun doute, mais innécessaire.


Ainsi la dépression elle-même est une réaction Plutonienne. Si nous comprenons son symbolisme et la problématique qu´il soulève, nous trouverons également l´élixir pour y remédier. La dépression est un état de l´être qui n´avance pas et qui abandonne son cheminement parce qu´il ne conçoit pas la manière de le poursuivre. Les résistances ne permettent pas que l´être en question poursuive sa voie. 


Quel que soit le domaine d´expérience (la maison) où Pluton sera sollicité, il exigera un besoin de transformation qui pourra se dévoiler selon le contexte apporté (les aspects). Dans ce secteur, il sera demandé de vivre un véritable processus de libération qui permettra au natif d´approfondir la véritable nature de son être pour s´ouvrir à une vie plus riche et plus authentique. Se feront sentir des moments complexes de rupture et de destruction de ce qui fût pour que le natif puisse expérimenter la mort symbolique puis, espérons-le, sa renaissance spirituelle. Selon les résistances de chacun, de chacune, l´expérience de la transformation pourra contacter avec des profondes souffrances, puis une profonde guérison.


Comme toujours, Saturne en raison de son symbolisme, pourra s´opposer à la destruction dans un besoin de contrôle croissant, et donc intensifier les souffrances, ou faciliter l´ouverture d´une maturité et d´une responsabilité structurante de l´être véritable et approfondir la redécouverte d´un Soleil singulier, propre à lui-même : en mouvement constant.


Pluton est une porte initiatique Solaire, dans le sens où il redéfinit complètement ce à quoi la personnalité et l´identité s´est accroché pour survivre et pour s´autonomiser, de manière à permettre une évolution conséquente de l´être dont il s´agit. Initiatique de par le fait que c´est au travers d´expériences d´une intensité maximale qu´il nous « oblige » malgré toutes nos peurs et résistances, à ouvrir de nouvelles portes, en faisant appel à toutes nos forces et à fouiller au plus profond du soi en quête de lumière dans les moments qui sembleraient les plus obscurs.


Beaucoup reste à dire, trop pour un article, mais en connaissance de son symbolisme nous pouvons nous ouvrir à ce qu´il tache de nous transmettre, au lieu de résister à l´inévitable et donc de souffrir inutilement.


Ce sont bien évidemment les différents aspects de Pluton qui conformeront une véritable lecture.


Il dépend des résistances de chacun s´ouvrir à un Pluton qui n´aura pas systématiquement à générer de puissants séismes pour se faire entendre : notre psychisme n´admet pas l´intensité Plutonienne, pas encore. Pourtant nous sommes capables de nous ouvrir à ce qu´il nous offre. Pour cela nous devons dissoudre les résistances, car ce sont ces dernières qui feront que l´intensité de pluton soit porteur d´une charge destructive toujours plus lourde. Mais généralement ce que va laisser ressurgir des profondeurs l´énergie Plutonienne sont des gros paquets bien consistants et complexes riches en émotions, douleurs, souffrances, et en fonction de nos résistances et de notre niveau de vie et d´attachement, cela nous coutera plus ou moins, voir tout. Ce qu´il convient de faire c´est de s´ouvrir avec douceur à ce qui vient, en lâchant prise sur notre besoin de contrôle. C’est en notre capacité d’effectuer ce travail que le mouvement Plutonien sera plus facile de vivre, ou du moins, moins complexe. Maintenant, un carré reste un carré, une conjonction, de même. Il faut les intérioriser.





Comprendre Pluton à l´heure actuelle n´est pas une tâche que nous devons réaliser en vain. C´est un besoin fondamental de l´espèce humaine.


Si nous comprenons le fonctionnement de l´humain individuel alors par extension nous comprenons celui de l´espèce humaine.


C´est dans la plupart des cas en nous confrontant de plein cœur aux crises les plus complexes de la vie que nous sommes amenés vers le besoin de transformer.

Il en est de même en ce qui concerne l´espèce humaine.


Nous ne pourrons nier à l´heure actuelle la massive destruction de notre planète, pourtant si nous avons la fâcheuse tendance d´être possessifs, elle ne nous appartient pas, et elle saura comment nous rappeler que nous ne sommes pas ces propriétaires. Nous ne sommes pas en train de détruire la planète, elle survivra. C´est l´espèce humaine qui s´élance vers l´annihilation absolue d´un monde naturel, pour s´abandonner à la vie artificielle. Ce n´est pas une hypothèse, c´est une constatation.


Pluton, qui refera son entrée de manière casi-définitive en Verseau le 21 Janvier 2024, va nous emmener vers l´exploration de cette dernière marche vers la destruction d´un monde « tel que nous le connaissons ».


Ce n´est pas en soi quelque chose de négatif, mais probablement d´inévitable. L´évolution, profondément signifiée par le fait que nous sommes conditionnés à ne vivre pas plus de 90-100 ans, permet que nous ne gardions pas de registre des apprentissages anciens. L´évolution est un tissage lent, ou chaque génération apporte quelque chose qui va s´ajouter à l´inconsciente collectif. Les mémoires cependant qui nous animent inconsciemment reste archaïques, primitives, et non porteuses des lumières transpersonnelles récemment découvertes et encore non intégrées psychiquement.


Douloureuse la vie devient lorsque ce que nous aimons disparait, surtout si nous pensons de manière linéale, c´est à dire en accord avec le fait que tout arrive à un terme. Difficile pour ceux qui aimons la nature, la beauté de la Terre sous toutes ces formes, voir autant de destruction. Pourtant, nous pouvons toujours aimer, et poursuivre notre cheminement dans ce but, sans expectatives.





Cette année 2024 sera fortement affectée par Uranus et Pluton, tous deux en trigone pendant un bon moment selon l´orbe considéré par chacun et chacune. Uranus, dispositeur de Pluton (dés lors de son entrée en Verseau), au trigone de ce dernier. Une configuration bien particulière profondément symbolique d´une ère Uranienne où les développements de l´intelligence artificielle, la créativité technologique des nouvelles générations et les transformations bio-climatiques de la Terre protagonisent un monde nouveau que l´on ne connait encore que trop peu. C´est justement la grande difficulté du Verseau, savoir vers où il nous mène. Nous pourrions encore tendre à croire que nous contrôlons cette évolution, mais les bienfaits du transit de Pluton sur le signe du Capricorne ont exposé sur la scène de grandes remises en question, et en cause, des pouvoirs économiques, institutionnels et sociaux qui sont à la direction et au contrôle d´un monde changeant.


Les leurres du Poisson persistent et tâchent de ménager un sentiment d´unification et de dissolution des différences alors que Saturne accomplit un tiers de son parcours en ce signe. De grande révélation se feront sentir lorsque Saturne et Neptune accompliront un nouveau cycle zodiacal pour s´extérioriser par la suite au travers d´un Bélier fougueux. Si nous avons beaucoup à attendre de 2024, je ne pense pas me tromper en affirmant que 2025 sera bien plus révélateur, significativement imprégné par l´entrée d´Uranus en Gémeaux en complément de ce qui déjà fût cité.


Mars aura son mot à dire en apportant la lumière de Saturne vers Neptune, ce qui marquera les prémices de leur conjonction future.


Pour trouver de l´orientation au beau milieu d´un chaos, il ne sera pas nécessaire d´aller bien loin. La conjonction/opposition de l´axe Nodulaire à Chiron fera signe de sagesse et d´espoir aux moments les plus imprévisibles de l´histoire de l´Homme, alors que la conjonction Jupiter – Uranus marquera de nouvelles initiatives probablement orientée vers une restructuration de notre sentiment de stabilité interne, jusqu´ici profondément ancré au sein d´un matérialisme et d´un besoin de confort. Le prix de ce confort se fait connaitre, et il est très conséquent pour ceux et celles qui n´en ont pas le profit, c´est à dire la grande majorité des individus qui peuplent cette Terre.


Nous pouvons lire les transits annuels à de nombreux niveaux d´interprétations. Au risque de paraitre abstrait, mieux vaut-il comprendre le mouvement énergétique de la Terre, qui justement est symbolisé par le ciel actuel, que d´interpréter des faits et mouvements sociaux dont nous arrivons à peine à voir les ficelles sous-jacentes d´une marionnette qui semble pourtant autonome.


En Astrologie comme en tout autre chose à l´heure actuelle, beaucoup de pronostics pour très peu de certitudes. Nous ne pouvons que tacher de trouver un peu d´humilité pour le percevoir.


Si nous percevons le chaos qui s´installe, c´est avec sagesse qu´il nous faut le comprendre, « pour chaque bombe qui tombe, des milliers de câlins alimentent la vie » (Facundo Cabral). C´est un choix que nous devons tous faire à un moment donné : la peur ou l´amour.

Beaucoup est à dire, concernant 2024, concernant la Terre ou l´espèce humaine, perçue d´un point de vue Astrologique. Mais l´Astrologie véritable ne conçoit pas un évènement, elle n´est pas prédictive ni même s´en approche. Bien plus, elle nous permet de voir toute la trame énergétique à l´œuvre.


Malgré tout, les évènements liés au symbolisme des mouvements planétaires ne se font pas connaitre au premier degré d´entrée en un nouveau signe, ou d´un nouvel aspect. La dimension énergétique fait son travail, lentement, jusqu´à ce que finalement quelque chose se cristallise. Rappelons-le : nous ne lisons pas un ciel concernant l´être humain exclusivement, nous interprétons un ciel qui fait référence au processus évolutif de la Terre, et à ces mouvements. Dés lors il nous faut relativiser l´interprétation car, bien que cela fût démontré il y a longtemps, l´Homme continue de se sentir au centre de toute chose.


Rappelons-nous finalement que d´une année à l´autre, les transits, éclipses et autres mouvements nous permettent de comprendre ce que nous vivons et d´incarner ce que nous sommes, mais le changement nous appartient. Sur l´impulsion des aspects les plus potentiellement constructifs, l´être humain peut ne pas s´en bénéficier. Le contraire est aussi valable.




Notre carte natale nous donne les matériels. Les transits, progressions et autres nous donnent les outils. Mais c´est à notre Conscience (libre arbitre) de prendre les outils mis à disposition pour se construire quelque chose de solide. Si on se coupe au passage, c´est part de l´apprentissage. On poursuit notre chemin. C´est bien en tant qu´individus que l´on peut bâtir une vie meilleure, car « Qui regarde à l'extérieur rêve, qui regarde à l'intérieur s'éveille » (c.G. Jung).


De l´individuel au collectif. Ce sont les rivières qui vont vers le fleuve, qui lui-même s´unit à l´océan, pas le contraire.


Ainsi, une belle année 2024 à tous et toutes, et … que les astres ne vous soient pas favorables, sinon révélateurs de sens, car c´est à la rencontre du sens que la vie prend son impulsion, que l´être s´inspire et permet une redéfinition de ce qu´il croyait être, et par extension, de toute sa vision du monde dans lequel il vit et avec lequel il interagit.

 

Comments


whatsapp ceia academia de astrologia
bottom of page