top of page

Prévision & Prédiction en Astrologie




Peut être devrions nous définir ce qu´est la prévision et en quoi celle-ci s´écarte et se distingue de la prédiction. En réalité, la différence est simple : la prévision permet de prévoir en offrant des possibilités qui évidemment sont orientées non pas par le hasard mais par l´interprétation astrologique au travers de distinctes techniques et affinée par le contexte apporté par celui ou celle qui consulte l´astrologue. La prédiction, elle, conditionne en communiquant des informations précises qui réellement ne peuvent qu´être le fruit d´une invention, pour autant qu´elle soit astrologiquement contextualisée, ou d´une intuition extrêmement raffinée, et dans ce dernier cas il ne s´agit plus d´astrologie.


Malgré tout, l´astrologie fût prédictive. Durant de nombreux siècles, l´astrologie fût utilisée à des fins prédictives tout simplement parce que la notion de libre arbitre, dans la majorité des cas, était extrêmement limitée tout comme l´était la compréhension à caractère psychologique, philosophique et spirituel au sein de la majorité. Fils de forgeron, un individu naissant au 15eme siècle pouvait difficilement se voir devenir médecin. Mais il n´était pas non plus fort d´intérêt que d´élaborer une interprétation humaniste et transpersonnelle, et articuler un haut niveau de compréhension de la structure énergétique et de son influence sur la psyché à cette époque. De fait, parler de libre arbitre ou de spiritualité était concrètement réservé à la religion et nous savons bien ce qu´il est advenu de ceux qui ne s´en ont pas tenu au respect des normes de la tyrannie ecclésiastique. L´astrologie était de fait d´accès limité puisqu´un astrologue devait être un véritable érudit, astro-mathématicien qui plus est, pour pouvoir monter une carte astrale et l´interpréter. Il ne s´agissait pas à cette époque de rentrer quelques données dans un programme d´astrologie en deux minutes.


Devrions-nous comprendre alors, que, à chaque époque le type d´astrologie qui lui correspond ? Quelle serait celle qui correspond à la nôtre ? Une question intéressante.


Pour en revenir au sujet de cet article, peut-être pourrions-nous penser que la prédiction est impossible, ou peut-être illusoire, conditionnante, qu´elle ne respecte pas les droits de l´être humain quand à sa capacité de livrer bataille face aux maux qui le tourmentent et qui sont souvent à l´origine de la répétition de nombreuses problématiques, de nombreuses configurations qui engendrent tensions et difficultés au sein du déploiement de ce beau cheminement qu´est la voie de la réalisation, et que sans doute nous parcourons tous à notre manière.


L´Astrologie va bien au-delà de la prédiction, cette dernière pouvant être comparée comme la formule d´un dictateur au sein d´une démocratie. Le dictateur de présente pas des possibilités, mais il livre en toute confiance une seule vérité qui s´adonne à des terribles conséquences pour tous ceux ou celles qui ne la partagent pas. De la même manière, formuler une prédiction quelle qu´elle soit quand elle touche au destin d´un être humain, est une dangereuse manière de se positionner comme tout puissant lecteur de la vie d´un être qui mérite une pleine considération de sa sensibilité. A mes yeux, la prédiction ne peut être un chemin raisonnable pour tout astrologue, et ce pour plusieurs raisons :


· Tout d´abord, l´Astrologue n´est pas la divine providence sans faille qui peut véhiculer les messages de l´éternel dans le but de déterminer ce qui devra être vécu par autrui. L´Astrologue est un sage qui devra considérer le fait, au mieux de ses qualités et de la confiance qui repose en son savoir et son expérience, qu´il peut se tromper. Tout comme peut se tromper toute personne et tout professionnel quel qu´il soit.


· Ensuite, parce que nous sommes des êtres sensibles qui très aisément pouvons tomber dans une programmation mentale qui va générer ce qui fût prononcé ou décrété selon l´importance et le pouvoir que nous attribuons à celui ou celle qui s´est prononcé. Pour le craintif aussi bien que pour le sceptique, le pouvoir du mental est vaste, encore fortement méconnu. N´oublions pas le principe de la prophétie auto-accomplie.


· En poursuivant, nous pourrions également considérer les caractéristiques de ce que nous appelons « libre arbitre ». Ce sujet étant vaste et fortement débattu nous ne le développerons pas ici. (pd. Voir article du CEIA « Astrologie et Libre Arbitre » ou/et vidéoconférences de la FDAF sur le DESTIN)


· Le même rythme des possibilités et des numéros indique clairement que si parfois nous pouvons effectivement « voir juste » sur quelque chose qui repose sur une dynamique temporelle, dans la majorité des cas il y a erreur. L´erreur peut reposer sur de nombreux facteurs, mais loin de vouloir la justifier, il est temps de la considérer.


· Finalement, prédire est aucunement utile. Il est utile de comprendre. Il est nécessaire d´approfondir. Il est fondamental de réfléchir, et encore plus indispensable de se poser les bonnes questions. Je crois sincèrement que la finalité de l´astrologie n´a rien à voir avec « ce qu´il va se passer » mais tout en lien avec « qui suis-je et pourquoi ai-je choisi cette vie ? » (Et toutes les conditions qui l´accompagne).


Une difficulté à laquelle est confronté l´interprète savant et sachant des lois de correspondance entre ciel et terre correspond au fait que cependant, pour vivre ou pour survivre, l´astrologue tente de pouvoir répondre de manière satisfaisante aux questionnements du consultant, et ceci passe souvent par le besoin d´obtenir une réponse claire et précise qui déresponsabilise ce dernier de sa propre capacité d´élaboration de son destin. Autrement dit, il est fréquent que le consultant veuille savoir ce qu´il va se passer, et ce dans autant de contextes et situations qu´il est possible d´imaginer : « est ce qu´il va me quitter ? », « vais-je gagner le procès ? », « mon fils va-t-il trouver sa voie ? », « quand vais-je finalement sortir de la dépression ? » ainsi que tout type d´interrogations aussi légitimes soient-elle vont pousser l´astrologue vers la tentative de répondre à ces questions et de satisfaire celui ou celle qui le consulte. Dépend-t-il alors de l´astrologue ou du consultant de pouvoir éradiquer la prédiction du domaine astrologique ? De l´astrologue, sans aucun doute. Pour autant qu´il soit difficile de voir un consultant déçu de son investissement en temps, en énergie et en argent. Progressivement, les consultants de cette trempe cesseront d´exister, et l´Astrologie grandira.


En ce qui concerne la prévision, elle est une grande vertu de l´Astrologie.

Il est effectivement possible de prévoir les mouvements psychiques, énergétiques, inconscients de l´être dont il s´agit et de pouvoir l´orienter en considération à de profondes prises de consciences face à ce climat astral qui le constitue, et qui s´incline, s´adapte, s´oriente, et se perfectionne dans une dynamique temporelle précise. Grace aux transits, aux directions et progressions, aux profections, à la révolution solaire, et à la capacité de synthétiser l´information relative à toutes ces techniques, nous pouvons effectivement percevoir la dynamique et ce qu´elle implique en accord au contexte personnel rapporté par l´individu dont il s´agit. En tous sens, la prévision est porteuse de savoir, de conscience, et hors de la définition qui la caractérise, elle permet aussi de comprendre et de situer les faits du passé. La prévision est efficace et constatable, et tout étudiant de l´astrologie ne tardera pas à se rendre compte de son efficacité.


En quelques mots, la différence entre prédiction et prévision, métaphoriquement c´est que la prévision annonce la tendance météorologique. Elle conseille et oriente en fonction de cette dernière. La prédiction assure les conséquences et les faits qui vont être engendrés par cette tendance.

Une chose est celle de prévoir et conseiller de manière bienveillante : « il va faire froid, je vous conseille de mettre quelques bûches de côté et de ne pas trop vous aventurer dehors, booster vos défenses immunitaires et en profiter pour régler les 2-3 problèmes latents… »

Une autre est celle de prédire de manière prépondérante : « il va faire froid, vous allez attraper la grippe et en conduisant vous allez glisser sur le verglas et prendre un poteau. Ne conduisez pas ces jours-là. Restez chez vous. »


La vie va toujours essayer d´ouvrir la conscience de l´être, et ce au travers de nombreux évènements qui vont agir comme des petites tentatives de prise de conscience, qui vont se transformer progressivement en grandes prises de consciences. Autrement dit, si en toquant à la porte de la conscience nous n´ouvrons pas la porte, la vie va tenter de toquer de plus en plus fort, jusqu´à si nécessaire, défoncer la porte.


C´est pourquoi si de nombreux transits et cycles de vie sont parfaitement prédictibles, il n´est jamais certain de pouvoir savoir à quel moment la personne va réagir, parce que cela dépend du libre arbitre. Faudra-t-il un transit de saturne, ou sera-t-il nécessaire un carré de Pluton pour prendre conscience ? tout dépend de chacun. Si de la carte natale surgit la composition énergétique de l´Être et l´ensemble des configurations astrales qu´il porte en lui, la question sera de savoir comment va-t-il assurer cette configuration. A chacun le choix entre la liberté, et la condition, entre la conscience et l´ignorance.


L´Astrologue voit et pré-voit, mais il ne détermine pas. Il résonne en conscience avec le consultant. Il apporte quelques réponses, et formule de nombreuses questions, parce que la conscience apporte au libre arbitre, alors que l´ignorance rend possible la répétition indéfinie des mêmes cycles de vie et obstacles existentiels.


Finalement, personne ne peut se connaitre mieux que soi-même. Pour autant que le sage soit savant, il appartient à chacun de se connaitre, de se comprendre, et de se réaliser. Telle est la grande tâche que personne ne pourra faire pour soi. C´est pourquoi il est infiniment plus avantageux d´étudier l´astrologie, que de simplement la consulter.

Comments


whatsapp ceia academia de astrologia
bottom of page