top of page

Saturne, la clé de l´évolution



Sans rentrer trop dans les détails, un intérêt particulier c´est rapproché d´un alpiniste hors-normes – c´est le cas de le dire, dont les exploits se sont fait connaitre de par le documentaire qui porte le nom de « l´alpiniste » (2021).

Son heure de naissance n´est pas connue, mais même sans les maisons sa carte est déjà très représentative de ce que l´on sait de Marc André.

A la vue d´un Grand Carré Mars – Soleil – Neptune/Uranus (conjoints) – Lune, il y a beaucoup à dire, mais la description du documentaire synthétise : une énergie débordante, une personne libre, sauvage, qui découvre l´escalade et qui s´y dédie cœur et âme. La découverte de l´escalade, à mes yeux, fût véritablement une vocation profonde de Marc André, qui s´incarne au trigone de son Soleil et de Saturne. Les montagnes (Saturne) lui donne identité, concentration, confiance, sérénité… sans cela, qu´elle aurait été sa destinée ?


Il prend des risques, de grands risques puisqu´il escalade à mains nues, sans aucune protection ni équipement et généralement ne fait même pas usage des cordes. Le fait que Mars soit carré au Soleil est déjà relativement explicite, mais un carré Lune-Mars avec réception mutuelle est, qui plus est avec Mars en chute, extrêmement complexe.


Il est extrêmement intéressant de constater, une fois de plus, que si c´est par le biais des aspects tendus que nous sommes amenés à réaliser de grands exploits, à nous dépasser, que ces derniers sont nécessaires pour donner de la complexité, de la créativité et de la puissance à notre être, c´est tout de même par le chemin du trigone Soleil – Saturne qu´il trouve le moyen de canaliser autant d´énergie transpersonnelle, qui en plus DOIT se manifester au travers d´une force Marsienne débordante. L´Uranus au carré du Soleil est à la clé d´un être profondément libre, qui ne possède absolument aucun intérêt à avoir de la reconnaissance, de la richesse, qui ne contemple pas de besoin de s´enraciner ni de vivre au service de qui que ce soit, ou esclave de quoi que ce soit, mais qui se retrouve cependant contenu par une fascination extrême de Saturne. Précisément c´est ce dont il a besoin : de structure. La polarité transpersonnelle Uranienne génère en lui un besoin permanent de changement, de rupture avec la continuité, d´accès à tout ce qui est nouveau, différent, excentrique, et incompris.


Pour un double carré Soleil - Uranus / Neptune, trouver son Saturne et l´intégrer n´est pas une option, c´est un gilet de sauvetage. Marc André trouve son Saturne mais il reste externe à lui-même. Il n´y a pas de véritable intégration. Il réside au sein des surfaces rocheuses et gelées des montagnes qu´il aime grimper. Mais au-delà d´une passion pour le risque (Mars au trigone de Pluton), pour l´activité physique et pour le besoin de se mettre au défi de soi-même, l´alpinisme semble être une sortie de secours (Neptune), une évasion nécessaire pour un être qui ne trouve pas la manière d´ « incarner » (Neptune). Le problème c´est que les sorties de secours ne sont empruntées que lorsque surviennent des catastrophes.

Si la mère reste omniprésente, et incarne probablement son essentiel soutient (Saturne-Lune en sextil), il n´y a pas un mot sur le père, le silence absolu. Pourtant, pour un carré Soleil-Neptune dont la sensibilité dépasse l´imaginaire, les non-dits et les silences peuvent souvent être à la racine des traumatismes les plus complexes. Le grand maitre Chiron lui-même se trouve au carré de Pluton. Loin de vouloir décrire tout ce que cela peut apporter, ou impliquer, je n´aurais pas de surprise à constater que cette configuration ait un rapport avec la maison 10…


L´amour également semble se manifester avec grande force au sein de sa relation avec Brette Harrington, elle-même à la fois alpiniste et avec qui il partage sa passion pour la montagne, la nature, la liberté. Lorsque Venus touche Pluton (conjonction), c´est tout ou rien, et il semblerait que pour Marc André ce fût plus tout que rien. Peut être le fait que tous deux se trouvent au trigone de Mars ait profondément collaboré à la constructivité de la relation. Une relation qui se retrouve dans l´action, dans l´exploration de l´énergie physique, du désir d´explorer risque et aventure.


Saturne au carré de Mercure est effectivement aussi cité : il semblerait que Marc André soit une personne de peu de mots, pas très bavard dans tous les cas, comme le rapportent les réalisateurs du documentaire. De fait, ce carré doit être en grande partie symbolique de la coordination absolue des mouvements dont un alpiniste et grimpeur doit faire preuve. Le mental explose de concentration, il y a une grande précision et stratégie qui surgit de manière naturelle.




Jupiter, lui, est au carré des Nœuds Lunaires. Le Nœud Nord lui-même dispose de Jupiter puisqu´il est en Sagittaire, et de fait, il est évident que son envie d´aventure, d´exploration et de profiter des parois rocheuses qu´il grimpe avec grande habileté ne trouve pas de limite. Il est évident que c´est une tendance héritée et difficile d´harmoniser que celle de vouloir aller toujours plus haut, de voir toujours plus grand, d´expérimenter toujours plus loin. Je ne pense pas que ce soit l´objectif qui lui soit important (Saturne), mais c´est bien l´expérience même du voyage, le plaisir de grimper, de « Saturniser » pendant un moment.


Force est de constater que le grand carré ne s´est pas Saturnisé, il ne semble pas avoir acquis en maturité, ce qui lui aurait été nécessaire pour soutenir les épreuves sur du long terme. Personne ne peut vivre longtemps en expérimentant une dimension aussi risquée de la vie telle qu´il l´a fait, qui plus est, de manière constante. C´est la raison pour laquelle je me risquerais à dire que Pluton au carré de Quiron et Neptune au carré du Soleil ont été les facteurs les plus importants à considérer qui ont fait que l´alpinisme ne soit pas juste une passion, un métier, un art ou une manière de canaliser tout son Saturne, mais également une addiction, une fuite, un moyen de libérer toutes ces insécurités lunaires profondes, mais qui ne trouve pas de transformation véritable. C´est à dire qu´il en veut plus, toujours plus, plus haut et plus compliqué. C´est un comportement addicte.  


Le 05 Mars 2018 Marc André quitte le plan d´expérimentation terrestre. C´est évident qu´on ne peut pas ne pas s´y attendre, mais c´est tout de même le très respectable chemin qu´il avait choisi d´emprunter. Peut être penserions nous qu´il a vécu peu, mais il l´aura fait à sa manière, selon son « design » astrologique. Il n´aura pas vécu un retour de Saturne, mais il aura vécu ce qu´il avait besoin de vivre.


Beaucoup reste à décrire, à analyser, mais cette petite parenthèse nous permet de percevoir ce que souvent j´aime affirmer : Saturne est la clé de l´évolution. Lorsqu´une énergie transpersonnelle « envahie » notre carte natale, c´est à dire est composante de ce que nous sommes avec un niveau d´intensité et de protagonisme élevé, c´est avec Saturne qu´il faut dialoguer. Si les anciens aimaient le considérer comme « maléfique majeur », ils avaient sans doute leurs raisons […], mais à l´heure actuelle, c´est selon moi l´intégration de Saturne qui permet de manière équilibrée et mature la manifestation des énergies transpersonnelles. Pour tous ceux qui vivent les proportions transpersonnelles de Neptune, Uranus et/ou Pluton, l´expérience de la vie va prendre une dimension qui va immensément nous enrichir sur de nombreux plans mais également complexifier notre capacité de vivre bien dans le temps et dans l´espace. Saturne n´est absolument pas négatif. Il l´est lorsqu´il n´est pas correctement intégré au niveau structurel, ce qui en soi est une tache remarquable d´accomplir. L´inconvénient que nous avons avec Saturne ou avec Mars, mal aspectés ou mis en défaut par d´autres énergies relativement antagoniques au sein de la structure énergétique natale, nous l´aurons avec toutes les planètes. Le fait que Mars et Saturne soient considérés comme « négatifs » fait déjà partie d´un mode de pensée anachronique, pour ne pas dire archaïque, parce que tout simplement le symbolisme de ces deux planètes prend position sur une dynamique observable au niveau du plan physique. En réalité, en Mars prend forme une action qui a été organisé auparavant par Neptune, par Jupiter ou par quelconque fragment de la structure énergétique de l´être. C´est comme si on juge coupable ceux qui prennent les armes (Mars, Pluton à un autre niveau) et font des dégâts visibles, en omettant de considérer ceux qui les ont construits, ceux qui ont manipulé les intentions derrières les faits, les causes psychologiques et politiques et bien d´autres arguments sans lesquels aucun évènement aurait eu lieu. Si Saturne est maléfique, quand est-il du « bénéfique majeur » Jupiter ? De nouveau, les crimes de tous ceux qui ont œuvré « au nom de la croix et du seigneur », en massacrant durant des centaines d´années, soumettant, esclavisant, punissant, violant et j´en passe… L´église et toute forme d´institution religieuse sont pourtant bien Jupiterienne. D´une manière ou d´une autre, même les attentats terroristes, si bien sont-ils profondément Plutoniens, hébergent en eux une composante Jupiterienne idéologique, religieuse, fanatique, qui est irréfutable. Le côté « bénéfique » de Jupiter lui aussi peut être amplement nuancé. N´y a-t-il jamais eu de guerre et de crime au nom de l´amour ? Le coupable est-il le soldat ou celui qui lui donne des ordres ? Le sujet est vaste, très vaste.




C´est tout un sujet, passionnant, mais ce que je veux laisser entendre c´est que Saturne reste la manière de pouvoir incarner en la matière, dont nous faisons expérience sur la Terre, et dont nous sommes souvent propulsés, projetés ou expulsés lorsqu’une ou des transpersonnelles font leur apparition avec un certain protagonisme. Sans Saturne nous n´incarnons pas dans la raison, et la raison est une condition terrestre qui nous est fondamentale adopter pour ne pas nous perdre. Négatives, toutes les planètes peuvent l´être. Mais c´est une condition humaine, pas archétypique.


Pourquoi Saturne est-il la clé de l´évolution ? Parce qu´il nous permet de nous responsabiliser pour ce qui est, et donc de grandir. Je ne parle donc pas ici, bien évidemment, d´un Saturne rigide, qui assure la continuité des traditions sans aucune ouverture, qui est anti-émotion, qui est inhumain, qui ne considère que le structurel et le tangible, qui ne pense qu´en numéro et en utilité, en productivité… Lorsqu´on parle de Signe Zodiacal, nous devrions parler d´Axe Zodiacal. Il en est de même lorsqu´on parle de planète. Saturne ne peut être sans la Lune. Dés lors, c´est une maturité émotionnelle qu´il nous faut acquérir pour évoluer : se responsabiliser, avec douceur. Non pas se victimiser (fait de se sentir la victime). Non plus se juger. Juste assumer notre rôle créateur de notre réalité.


Que ce soit à titre individuel, et par extension collectif, toute personne qui a pu apporter un véritable progrès au développement de l´espèce humaine a effectivement eu un potentiel transpersonnel significatif, mais il n´aurait pas pu l´explorer de manière réellement constructive sans un Saturne intègre. Lincoln aurait-il pu être ce qu´il fût sans Saturne au MC ? Jung lui-même sans un Saturne en ASC ? Beethoven aurait-il pu manier le redoutable dard de son ASC Scorpion sans Saturne en MC ? Martin Luther King sans que Saturne soit dispositeur de son Soleil ?


Les contre-exemples aussi sont abondants, car de nouveau, c´est un choix que celui de permettre à chaque configuration énergétique de se manifester d´une manière constructive ou non. Ainsi, Mozart a une conjonction de Saturne au Soleil, cela ne l´a pas empêché d´être à moitié fou. Dans son cas, c´est l´énergie Uranienne qui sans aucun doute l´a emporté, mais cela parce que son Saturne est resté projeté, rigide, et n´a pas été intégré.

A l´heure où l´Astrologie elle-même est concernée par cette réflexion, divisant ceux qui prônent le déterminisme évènementiel et le fatalisme de ceux qui revendiquent le libre arbitre nous avons affaire au même Saturne projeté par deux différents niveaux de conscience de son archétype.


De même en ce qui concerne les consultants de l´Astrologie : certains viennent pour savoir ce qu´il va se passer, c´est à dire qu´ils veulent exercer un contrôle sur le destin qui est écrit, d´autres viennent pour se connaitre et prendre position sur ce qu´ils peuvent améliorer au travers d´une noble compréhension de l´être qu´ils incarnent, donc assument leur part du travail quant à la réalisation d´un destin plus lumineux.

Au sein de tout sain-bolisme planétaire il y a des possibilités qui vont de Alpha à Omega en passant par Omicron.


Il n´est cependant pas le rôle de l´Astrologie de déterminer ce qui est bien et ce qui ne l´est pas, sinon de permettre que chacun et chacune se découvre et réalise un apprentissage quant à la disposition des éléments qui lui permettront d´avancer. Se positionner comme observateur de sa propre carte et l’associer aux vécus est un acte de grande libération et prise de conscience pour tout pratiquant de l´Astrologie.


D´autre part, en considérant la carte de Marc André, il est évident que nous ne possédons pas d´informations concernant les maisons. J´ai essayé d´obtenir un certificat de naissance, en vain. Il est également impossible de corriger son heure de naissance car nous ne possédons pas assez de données le concernant. J´oserais cependant affirmer qu´il est probablement né après 15h, parce que dans le cas contraire la Lune s´éloigne d´un orbe acceptable pour revendiquer un carré à Mars et un carré à Uranus, qui tous deux me semblent bien réels. La possibilité d´un ASC Verseau resterait plausible, mais de nouveau, trop peu d´informations nous possédons pour le savoir.


Même sans maisons, il est évident à mes yeux que la configuration énergétique du moment de naissance est celle qui conforme l´être.


D´ailleurs, tous les jours, des personnes naissent au même moment, au même endroit. Leurs cartes natales sont donc les même. Pourtant leurs vies seront différentes.

Parce que la conscience peut se positionner de multiples manières différentes avec ce dont elle dispose pour vivre, d´une part, et d´autre part parce que la symbolique de ce qui est visible en Astrologie peut s´extérioriser de nombreuses manières différentes. C´est par exemple le cas des Jumeaux ou des triplés. Ces derniers vont avoir une carte natale très similaire, qui généralement ne va pas avoir de changement notable avec deux minutes de différences entre l´un et l´autre, mais leurs vies seront distinctes. Pourquoi ?


Parce qu´on peut cuisiner des choses différentes avec les mêmes ingrédients.




Par extension, si deux cartes natales identiques engendrent deux expériences de vie distinctes, nous pouvons catégoriquement affirmer que la prédiction intrinsèque est complètement dérisoire.


Parce que dans toute analyse il y a un facteur qui, jusqu´ici, n´a pas été pris en compte et n´est pas mesurable : le niveau de conscience. Peut être que les heptagrammes de Dom Néroman pourraient nous aider, mais tout cela manque encore de racines…


Discriminer semblerait injuste, mais nous pouvons affirmer sans trop de risque que nous incarnons tous avec des niveaux de conscience bien distincts. D´une même carte natale, d´une même fratrie, d´une même disposition matérielle, de même conditions culturelles et éducatives certains vont faire des miracles et d´autres des catastrophes. Tous deux sont nécessaires, aucun doute là-dessus, car comme nous enseigne justement l´Astrologie les polarités sont caractéristiques propres à l´expérience du système solaire, mais comment pouvoir dissocier l´un de l´autre. Cela nous devons investiguer.


Jusqu´ici, il est pour moi clair que l´aspect péjoratif qui tourne autour de Saturne n´a aucun sens. Je l´affirme non pas pour avoir 6 planètes en Capricorne (rires), mais parce que Saturne permet de construire, et de se construire. Si on le fait de manière rigide, qu´on projette l´autorité, qu´on est émotionnellement immature, dépourvu d´intelligence relationnelle, insensible ou autre, ce n´est pas la faute à Saturne. Saturne, bien au contraire, à son plus haut niveau d´intégration nous permet d´explorer notre réelle structure singulière, au-delà des conditionnements divers qui obstaculisent la profonde connaissance et acceptation du soi. Au-delà de la recherche de reconnaissance paternelle, du « copier-coller » ordinaire de la lignée paternelle qui revendique l´appartenance au clan et donc un niveau de sécurité constant bien que superficiel (jeu Lune-Saturne, comme par exemple que l´enfant majeur hérite du même prénom que son père), au-delà de la recherche de reconnaissance et d´acceptation sociale, au-delà du besoin de statut et d´appartenance à une classe sociale, au-delà de la recherche d´exploits professionnels ou d´ambitions démesurées, à la poursuite d´un même Saturne toujours furtif. C´est l´intégration de sa propre structure véritable qui est à la clé de la porte d´une grande sagesse, à la frontière entre le visible et l´invisible, entre le réel et l´irréel, que nous enseigne la dernière planète visible à l´œil nu. Si je sais ce que je suis, qui je suis, et que j´avance pas à pas avec la sérénité d´être moi, alors j´intègre la meilleure version de Saturne. Je deviens ma propre autorité, et par conséquent tout autre autorité externe perd son pouvoir sur moi. Je deviens ma propre ambition, et tout autre recherche d´accomplissement et réalisation externe n´est plus nécessaire, ce qui à long terme fera que j’accomplirai bien plus, et de bien meilleure qualité, mais pas par besoin de reconnaissance sinon par extériorisation d´un MOI véritable. C´est à dire par le fait d´être AUTHENTIQUE. Si j´intègre un Saturne profond, j´agirai de manière responsable envers moi-même sans besoin de projeter quelconque responsabilité sur les autres. Il n´y aura pas non plus ni jugement ni critique, ni envers soi ni envers autrui, et celles des autres glisseront comme sur de la glace sans s´accrocher ni heurter. Parce qu´il n´y aura pas de comparaison. Toute l´énergie qui est alors économisée du fait de ne pas l´utiliser à la recherche d´un Saturne externe (jugements, plaintes, critiques, mauvaise humeur, scepticisme etc.)  sera alors disponible pour matérialiser de grandes œuvres. Tel est le pouvoir Saturnien. En se positionnant comme responsable de sa voie, Saturne devient un véritable magicien capable de dompter le Temps et l´Espace à sa faveur.


La personnalité est un jeu demeurant de l´axe Lune-Saturne, et de Soleil-ASC. Les racines et le tronc sont composés de la même matière, mais l´une va dans un sens, l´autre dans le sens opposé. Pourtant, l´arbre n´est qu´un. Il en est de même pour tout être humain. De la Lune vers Saturne, laisserons-nous entrer la lumière du Soleil ?


Vivre bien ou vivre mal, c´est un choix qui ne dépend pas de Saturne, mais qui dépend de l´intégration que l´on a du symbolisme véritable de Saturne. Saturne propose que nous puissions incarner avec des modalités d´apprentissage : la réalité conformée par le Temps et l´Espace. Ce que nous faisons de l´un est de l´autre, c´est un choix qui appartient à la conscience de chacun et de chacune.


De fait, si Saturne est la dernière planète visible, c´est parce qu´il conforme la porte de l´évolution. Tout ce qui suivra, nous enseignera à aller au-delà du Soi, au-delà de la conscience individuelle. Mais comment puis-je aller au-delà de moi-même, m´engouffrer sur des territoires collectifs, évolutifs, transcendantaux, si je ne suis pas moi-même parfaitement enraciné et structuré ? Tel est l´apprentissage Saturnien. Il conforme un ordre sacré sous-jacent à l´expansion de l´être dans sa réalité évolutive et spirituelle. Mieux vaut-il le vénérer et l´intégrer que le projeter et le confronter.

 

 

 

 

Comments


whatsapp ceia academia de astrologia
bottom of page